The Value of Your Story – and Thank You

<La version française suit>

How and what we reflect on an experience continues to evolve for years.

Holy moly. It’s mid October 2021!! We’ve been home from Tokyo for two months already and the 2022 Olympic Winter Games are less than four months away?!! How does time move so slowly and then whoosh… it just takes off?!!

It’s taken me longer than expected to write this (last) message to you. I’m sorry about that – but perhaps you understand. I had a great time coming home; getting caught up and reconnected mentally, physically and emotionally. But as happens after every major Games something was missing, and once again that affected me; but I’m coming through it now. Ah nee nah

My delay came from a waning feeling of purpose. Perhaps you’ve felt this too. Preparing for the Olympics has always made defining my daily why and what for my pre-Games days, weeks and months so easy. I’ll admit that I’ve come home from more than a few Games into a doldrums of purpose that could get dark at times. Dark…that’s the word my generation used for depressing. I would often get depressed after Games, but I was lucky – it rarely took much for me to refresh my purpose and spirit. I know that Game Plan advisors have reached out to you (all the athletes), and I took great comfort in that. They are still available to you, don’t hesitate to ask for help if you need it. Ah nee nah

That five year cycle was a grind, and the next (if you’re hungry for more) – at only three years – will crank up quickly. Take the time you need to recover, get your physical and emotional battery back in the top half and determine what your new whats and whys are going to be; it’s important for your future physical and mental performance. 

I strongly believe in the message I sent as you left Japan; that everything that you gave there, your Olympic Everything, was far more than just your performance in Tokyo (or Sapporo). It was more than just your talents on the field of play.

I want to draw your attention to the value of you and the story that you have to share now. The skills that you gained from your Olympic campaign during a pandemic would stand up in any executive training environment. While the world is talking about the need for resilience, you and your team exemplified how to creatively adapt and roll with the roughest seas all while keeping your eyes on your prize. Talking about goal-setting is one thing, but a conversation with you on goal-achieving would be a master class. Please don’t forget that.

Your story – this adventure you’re living – has incredible worth. How you value things like 1cm, 1/100th of a second, a point or ½ kg is inspirational. Think about what you know about commitment, preparation, managing change and challenge, team work, communication, stress management, mental/physical health management, resetting after victory/resetting after loss, and of course – resilience. What you take for granted as common practice is mind-blowing to others.



You have grown so much over the last five years as a competitor and as a person. I’m grateful that each one of you brought something to the character and performance of Team Canada in Tokyo just as each of you have taken something from this experience, something incredible, something more than sport, that will be with you forever. Osiem

In 2011, Dr. Ernie McCullough, a Canadian Olympian who had competed at the London 1948 Olympic Games, spoke to the Canadian team bound for the London 2012 Games. I remember him saying: “You won’t know the effect that the Olympics have had on you for about 30 years.” Since his Games were over 60 years in his rear-view mirror, he had perspective on this! I think this concept may have been at the root of my “This is your story” messaging. 

It might come today, next year, and/or in the next decade, but let the impact of your Olympic experience continue to reveal itself to you. As you learn it, try to share it. Sharing your experience as widely as is comfortable to you can become a rewarding part of the whats and the whys of many days and is at the root of what it means to “Be Olympic” and more broadly, Olympism. 

Finally, thank you for this experience. I have treasured being Chef de Mission for Team Canada for the Tokyo 2020 Olympic Games. I have learned (and am continuing to learn what I learned!) so much from you all and this experience. Thank you for reading my emails, for your consideration of them and for your responses as we prepared for the Games. It was a privilege to be your flag and fan in the stands in Tokyo. (I regret that I couldn’t be everywhere – but I know that our Olympic Team leadership team certainly tried.) 

Huy Chexw, thank you, to Tewanee Joseph, your family, and members of Squamish Nation, for the beautiful drum that you gave me to take to the Games. The lessons and purpose that came with it were invaluable to me. The heartbeat of that drum represented osiem – our friends, families and nations being there for each other and providing support. The concept behind the Squamish phrase Ah nee nah, to keep our spirit/soul together with our body when we get up from a fall resonates strongly in sport as in life. I am grateful and will continue to listen, learn and take the work forward.

Thank you to Tricia Smith, David Shoemaker, Eric Myles and the selection committee for your trust in me and selecting me for this role. What an experience this has been, I will always be grateful. 

Best wishes to Chef de Mission Catriona Le May Doan and our Winter Olympic peers for their Games in Beijing this February.  As they wait for their Playbook on how those Games will happen, they can take comfort from the lessons you’ve already shared with them. 

Let’s be sure to cheer for them! 

         C-A 🥁 🥁 N-A 🥁 🥁 D A 🥁 🥁  Let’s go Canada!

         C-A 🥁 🥁 N-A 🥁 🥁 D-A 🥁 🥁   Allez Canada! 


Your Chef,

​Marnie 

Marnie McBean OC OLY
Chef de Mission Team Canada Tokyo 2020

 Votre valeur et la valeur de votre histoire (et merci)

Wow! Nous sommes à la mi-octobre 2021!! Nous sommes revenus de Tokyo depuis déjà deux mois et les Jeux olympiques d’hiver de 2022 sont dans moins de quatre mois?!! Comment le temps peut-il passer si lentement et puis whoosh… il file?!!

Il m’a fallu plus de temps que prévu pour vous écrire ce (dernier) message. Je suis désolée – mais peut-être que vous comprenez. J’ai eu beaucoup de plaisir en rentrant à la maison; j’ai rattrapé le temps perdu et j’ai refait le plein mentalement, physiquement et émotionnellement. Toutefois, comme cela arrive après chaque grand Jeux, il manquait quelque chose, et encore une fois cela m’a affectée; mais je reprends le dessus maintenant. Ah nee nah

Mon retard a été causé par une motivation décroissante. Peut-être avez-vous ressenti cela aussi. La préparation pour les Jeux olympiques a toujours rendu la définition du pourquoi et du quoi de mes journées, semaines et mois avant les Jeux si facile. J’admets que je suis revenue de quelques Jeux dans un marasme qui pouvait parfois devenir sombre. Sombre… c’est le mot que ma génération utilisait pour « déprimer ». J’étais souvent déprimée après les Jeux, mais j’ai eu de la chance – il m’a rarement fallu beaucoup de temps pour recentrer mes objectifs et mon esprit. Je sais que les conseillers de Plan de match vous ont contactés (tous les athlètes) et j’en suis très rassurée. Ils sont toujours à votre disposition, n’hésitez pas à demander de l’aide si vous en avez besoin. Ah nee nah

Ce cycle de cinq ans a été éreintant, et le suivant (si vous n’êtes pas rassasié) – de seulement trois ans – battra son plein rapidement. Prenez le temps dont vous avez besoin pour récupérer, rechargez votre batterie physique et émotionnelle et déterminez ce que seront vos nouveaux quoi et pourquoi; c’est important pour vos futures performances physiques et mentales.

Je crois fermement au message que j’ai envoyé quand vous avez quitté le Japon; que tout ce que vous avez donné là-bas, votre tout olympique, était bien plus que votre performance à Tokyo (ou à Sapporo). C’était plus que votre seul talent sur le terrain de jeu.

Je souhaite attirer votre attention sur votre valeur et sur l’histoire que vous devez maintenant partager. Les compétences que vous avez acquises au cours de votre campagne olympique pendant une pandémie seraient valables dans n’importe quel milieu de formation de cadres. Alors que le monde parle du besoin de résilience, votre équipe et vous avez montré comment s’adapter de manière créative et naviguer les mers les plus agitées tout en gardant les yeux sur votre prix. Parler d’établir des objectifs est une chose, mais une conversation avec vous sur la réalisation des objectifs serait une thèse de maîtrise. S’il vous plaît, ne l’oubliez pas.

Votre histoire – cette aventure que vous vivez – a une valeur incroyable. La valeur que vous donnez à des choses comme un centimètre, un centième de seconde, un point ou un demi-kilogramme est une source d’inspiration. Pensez à ce que vous savez sur l’engagement, la préparation, la gestion du changement et des défis, le travail d’équipe, la communication, la gestion du stress, la gestion de la santé mentale et physique, la réinitialisation après une victoire ou une défaite et, bien sûr, la résilience. Ce que vous considérez comme une pratique courante est remarquable pour les autres.

Vous avez tellement grandi au cours des cinq dernières années en tant que compétiteur et en tant que personne. Je suis reconnaissante que chacun d’entre vous ait apporté quelque chose au caractère et à la performance d’Équipe Canada à Tokyo, tout comme chacun d’entre vous a tiré quelque chose de cette expérience, quelque chose d’incroyable, quelque chose de plus que le sport, qui sera avec vous pour toujours. Osiem

En 2011, le Dr Ernie McCullough, un Olympien canadien ayant participé aux Jeux olympiques de Londres en 1948, s’est adressé à l’équipe canadienne qui se préparait à se rendre aux Jeux de 2012 à Londres. Je me souviens qu’il avait dit : « Vous ne saurez pas l’effet que les Jeux olympiques ont eu sur vous pendant environ 30 ans. » Comme il avait participé aux Jeux plus de 60 ans auparavant, il parlait en connaissance de cause! Je pense que ce concept a peut-être été à l’origine de mon message intitulé « Ceci est votre histoire ». 

Cela pourrait arriver aujourd’hui, l’année prochaine et/ou au cours de la prochaine décennie, mais laissez les effets de votre expérience olympique continuer à se révéler à vous. Au fur et à mesure que vous l’apprenez, essayez de le partager. Partager votre expérience avec le plus de personnes possible, selon votre niveau de confort, peut devenir une partie gratifiante du quoi et du pourquoi de nombreuses journées et est à la base de ce que signifie « Sois olympique » et, de manière plus large, l’Olympisme.

Enfin, merci pour cette expérience. J’ai adoré être la chef de mission d’Équipe Canada pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020. J’ai beaucoup appris (et je continue d’apprendre ce que j’ai appris!) de vous tous et de cette expérience. Merci d’avoir lu mes courriels, de les avoir pris en compte et de vos réponses alors que nous nous préparions pour les Jeux. Ce fut un privilège d’être votre drapeau et votre partisane dans les estrades à Tokyo. (Je regrette de ne pas avoir pu être partout – mais je sais que l’équipe de direction de notre équipe olympique a définitivement essayé.)

Huy Chexw, merci à Tewanee Joseph, à votre famille et aux membres de la nation Squamish, pour le beau tambour que vous m’avez offert pour les Jeux. Les leçons et le but qui l’accompagnaient m’ont été inestimables. Le battement de cœur de ce tambour représentait osiem – nos amis, nos familles et nos nations étant présents les uns pour les autres et offrant un soutien. Le concept derrière la phrase Squamish Ah nee nah, garder notre esprit/âme et notre corps ensemble quand nous nous relevons d’une chute résonne fortement dans le sport comme dans la vie. Je suis reconnaissante et continuerai d’écouter, d’apprendre et de faire avancer le travail.

Merci à Tricia Smith, David Shoemaker, Eric Myles et au comité de sélection pour la confiance que vous m’avez témoignée et pour m’avoir choisie pour ce rôle. Quelle expérience fantastique et j’en serai toujours reconnaissante.

Meilleurs vœux à la chef de mission Catriona Le May Doan et à nos collègues des Jeux olympiques d’hiver pour leurs Jeux à Beijing en février. En attendant leurs documents Playbooksur la façon dont ces Jeux se dérouleront, ils peuvent être rassurés par les leçons que vous avez déjà partagées avec eux.

Assurons-nous de les encourager!

         C-A 🥁 🥁 N-A 🥁 🥁 D A 🥁 🥁  Let’s go Canada!

         C-A 🥁 🥁 N-A 🥁 🥁 D-A 🥁 🥁   Allez Canada! 


Votre chef de mission,

​Marnie

Marnie McBean OC OLY
Chef de mission Équipe Canada Tokyo 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published.