That was then, this is now. And a Thank you.

<La version française suit>

It’s April 2021. There are 130 days until the Tokyo 2020 Closing Ceremony. (Being part of 10 Olympic teams has taught me to stay focused on when I’m done versus when I’m starting).

Recently there has been a lot of media coverage regarding the one-year anniversary of the postponement of the Olympic Games. That moment has been acknowledged and now we move on. That was then; this is now. It’s time to be laser-focused on the year we’re having. (Last year was sooo 2020). There was also the announcement that no overseas spectators will be allowed. We recognize that this may be a great disappointment for you, your family and friends and that unravelling those plans might be stressful before everything is sorted out. Be patient.  


If I could – I would add a t-shirt to our uniform that says, Complicated…but! as this phrase seems to be part of everyone’s answer to “How’s it going?” I am very aware that many things remain complicated… but! every day you are moving forward – closing the gap between where you are and where you want to be.
(Pro tip -That’s all you need to do.)


Within a few weeks we will cross the 100-day marker until the Games begin. Olympic things are happening every day. For example; the Tokyo 2020 Playbooks have been released (another version will be released at the end of this month), the Olympic Torch Relay has begun in Japan, and Canadian athletes are being nominated to the team (in March – our sailors and sport climbers). You’re getting there very differently than anyone could have ever planned…but I have no doubt that you will be surprised by how strong you are, and how ready you will be.

With that preparation in mind – I would like to thank our coaches and team leaders/managers. I recall being asked if I thought a coach was only just a stop-watch and whistle. While coaches must draw heavily from objective information, their talent is often defined by how they recognize and use subjective, sometimes ethereal, information. So, the answer was, of course, no – there is an art to coaching. This year, our coaches’ ability to be creative has been tested. They have been asked to reach into their hats and, magically, pull out rabbit after rabbit – athletes have depended on it.

It continues to be a challenging year for coaches, team leaders/managers and high-performance directors to create plans, including those for safe training, testing, selection, competition, and travel. Thank you for your resilience and dedication. We are all grateful. 

I’ll conclude with an excerpt regarding the year we’re having and the power of sport, from an article COC CEO and Secretary General, David Shoemaker wrote:

“… what’s changed? Everything has. Our lives in sport and at home have been upended, but our knowledge of the virus, our understanding of how training and competition can be safely delivered for athletes and their communities, are in a completely different place than they were a year ago.

I think an equally important question is what hasn’t changed? Sport, for example, is still an incredible vehicle for good, for spreading Canadian values, for building bridges, for celebrating humanity, and challenging the status quo.

That is why I think this summer’s Tokyo 2020 Olympic Games will be more impactful than ever. They will provide Canadians with pride, joy, and inspiration at a time when we need it most. The resilience of athletes shines a light on our collective ability to overcome challenges.”

(and their coaches…)

Your Chef,

Marnie

Please feel free to reach out to me with your thoughts or comments. I always appreciate the conversations that follow.

C-A 👏👏 N-A 👏👏 D-A 👏👏 Let’s Go Canada!!  

Marnie McBean OC OLY

I send this email out to the long list, athletes, coaches, support staff or mission staff, for the Tokyo 2020 Olympic Games. I welcome replies and questions. Agree with me or disagree with me I’m happy to hear it – but most importantly – if this starts a conversation with your teammates, your coach – or yourself – about what you are doing or need to be doing – then we’re on our way towards MORE.
 

Nous sommes en avril 2021. Il reste 130 jours avant la cérémonie de clôture de Tokyo 2020. (Faire partie de 10 équipes olympiques m’a appris à rester concentrée sur le moment où j’ai fini et non sur le moment où je commence).

Récemment, il y a eu beaucoup de couverture médiatique concernant le premier anniversaire du report des Jeux olympiques. Ce moment a été souligné et maintenant nous passons à autre chose. Oublions le passé, vivons dans le présent. Il est temps de se concentrer pleinement sur l’année que nous vivons. (L’année dernière était tellement 2020). Il y a aussi eu l’annonce qu’aucun spectateur étranger ne sera autorisé. Nous sommes conscients que cela peut être une grande déception pour vous, votre famille et vos amis et que démêler ces plans pourrait s’avérer stressant avant que tout ne soit réglé. Soyez patient.


Si je le pouvais – j’ajouterais un t-shirt à notre uniforme qui dit : Compliqué… mais!
car cette phrase semble faire partie de la réponse de tout le monde à la question
« Comment ça va? » Je suis très consciente que beaucoup de choses sont encore compliquées… mais! chaque jour, vous avancez – vous comblez l’écart
entre l’endroit où vous êtes et l’endroit où vous voulez être.
(Conseil de pro – C’est tout ce que vous avez à faire.)


Dans quelques semaines, nous franchirons le cap des 100 jours jusqu’au début des Jeux. Des choses olympiques se produisent tous les jours. Par exemple : les documents Playbooks de Tokyo 2020 ont été publiés (une autre version sera publiée à la fin de ce mois), le relais de la flamme olympique a commencé au Japon et des athlètes canadiens sont nommés au sein de l’équipe (en mars – nos athlètes de voile et d’escalade sportive). Vous y arrivez d’une manière que personne n’aurait pu prévoir… mais je suis convaincue que vous serez surpris de constater à quel point vous êtes fort(e) et à quel point vous serez prêt(e).

Avec cette préparation à l’esprit, je voudrais remercier nos entraîneurs et chefs / gestionnaires d’équipe. Je me souviens qu’on m’a déjà demandé si je pensais qu’un(e) entraîneur(e) n’était qu’une personne qui tenait un chronomètre et un sifflet. Bien que les entraîneurs doivent s’appuyer largement sur des informations objectives, leur talent est souvent défini par la manière dont ils reconnaissent et utilisent les informations subjectives, parfois éthérées. Donc, la réponse fut, non, évidemment – entraîner est en partie un art. Cette année, la capacité de nos entraîneurs à être créatifs a été testée. On leur a demandé de sortir, comme par magie, lapin après lapin de leur chapeau – les athlètes en ont dépendu.

L’année en cours continue d’être difficile pour les entraîneurs, les chefs / gestionnaires d’équipe et les directeurs de haute performance au niveau de la planification, y compris l’entraînement sécuritaire, les tests, la sélection, la compétition et les déplacements. Merci pour votre résilience et votre dévouement. Nous sommes tous reconnaissants.

Je terminerai par un extrait d’un article sur l’année que nous vivons et le pouvoir du sport que le chef de la direction et secrétaire général du COC, David Shoemaker, a écrit :

« (…), qu’est-ce qui a changé? Tout. Nos vies dans le sport et à la maison ont été bouleversées, mais notre connaissance du virus, notre compréhension de comment l’entraînement et la compétition peuvent avoir lieu de façon sécuritaire pour les athlètes et leurs communautés se trouvent dans un endroit complètement différent d’où ils se trouvaient il y a un an.

Je pense qu’une question tout aussi importante est qu’est-ce qui n’a pas changé? Le sport, par exemple, est toujours un formidable vecteur de bien, de diffusion des valeurs canadiennes, de création de liens, de célébration de l’humanité et de remise en question du statu quo.

C’est pourquoi je pense que les Jeux olympiques de Tokyo 2020 de cet été seront plus importants que jamais. Ils offriront de la fierté, de la joie et une inspiration aux Canadiens dans une période où nous en avons le plus besoin. La résilience des athlètes jettera un peu de lumière sur notre capacité collective de surmonter les défis. »

(et leurs entraîneurs…)

Votre chef,

Marnie

N’hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos réflexions ou de vos commentaires. J’apprécie toujours les conversations qui s’ensuivent.

C-A 👏👏 N-A 👏👏 D-A 👏👏 Let’s Go Canada!!  

Marnie McBean OC OLY
Chef de Mission d’Équipe Canada pour Tokyo 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *