It is not the time, it is the effort that allows you to dream big.

La version française suit.

I like to send these messages out at the beginning of each month – sorry that this one was delayed. I’m pretty proud of a trip I just took to Kenya and Tanzania with some high school girls from the East  Scarborough (Toronto area).  We put 11 girls up to their first “Can I? Will I?” moment – There really are some incredible kids out there!!  (  )

Very cool that your medals have now been presented to the World.  A unique design for what will be your unique efforts!!!

Today’s message is a bit about perspective.

It is not the time, it is the effort that allows you to dream big. If you go to almost any gym across Canada you will see people who train regularly.  You will even find people there twice a day; hours a day. They sweat, they groan (Marathon runners and triathletes are particularly crazy and time committed).  They have families and jobs – sport is simply their passion and hobby.  They put in TIME, lots of it.  What makes you unique is the EFFORT: it has to be.  Just the TIME is not enough, and I know you all know that… but putting all this TIME in sport does not make you some martyr to your sport or the Olympic cause. TIME doesn’t make you special- there really are normal people putting in more TIME than some full time athletes.  (That’s okay.) Putting in TIME does not give anyone the right to dream big.  Putting in consistent EFFORT does. Being professional and somewhat visionary about the way you put in EFFORT allows you to dream big.

I do not, for a second, think that you don’t know this. I’m simply putting it out there as a reminder. The season has started for some,  and for others…. the waiting to start, is getting painful!  Waiting to know the answer “Am I headed in the right direction?” argh! (This is maybe a normal question for a rower who spent her whole career going backwards!!)   Right now you are all questions and so few answers!!!!

But for all you – you are into a season like no one has ever experienced before.

BEFORE competition is always so much worse than IN competition because you do not train to wait: you train to be faster, higher, stronger.  You don’t train to be patient – although, sometimes you must be! You must continue to give TIME and more importantly you must continue to give EFFORT and you must be open to CHANGE and the UNKNOWN.

In listening to Canadian Astronauts Julie Payette (recently back from her 2nd trip to space and Robert Thirsk (currently IN space) I’ve heard them both speak about their preparation. They have 27+ different simulators for elements of what they will experience in space but it impossible to simulate space on earth. They must learn from each simulated element and be open to the possibilities of how they will ALL come to play on each other while in space, mistakes there would be catastrophic.    It is the same for your journey this year.  The pressures of qualifying for the Games and then, the Olympic Games themselves are impossible to really simulate. Where will they all come from, how will they affect you, your coach, and your family? There is no way to simulate what is different about the Olympic Games vs a World Cup or World Championship and, it is even more impossible to simulate what it will be like to be the Home team.  You just need to stay committed to the EFFORT of preparation and the inevitability of CHANGE and the UNKNOWN.

An example in sport…

Last month at the US Open Tennis Championship a young American, Melanie Oudin(70), had an inspirational run.  The 17yr old defeated Dementieva(4th),   Petrova(13th), and  Sharapova(29th, previously ranked #1, coming back from injury)  with brilliant tactics and killer ground strokes.  Coming into the quarter finals all the pundits said that she looked poised to roll right through 9th seed Wozniacki.

Two things changed before that match. The first was they had been playing almost every day – no break, no time for recovery but also- no time for thought! The second was – Wozniacki came in prepared for something big, while Oudin came in for simply the next game.

Here is what Wozniacki said about preparing for the match.  “Normally I don’t like to prepare my matches too early, not think about them. But today, it was almost impossible. Every time I turned on the TV it was all about the match, so I thought, “oh my gosh, it’s really big”.

Oudin looked completely overwhelmed by the event and the crowd; she started with none of the confidence and swagger that got her to the ¼’s.  Wozniacki accepted that it was going to be bigger event;  She adapted and went in prepared for something different and capitalized on it – and advanced to the semi’s and eventually the finals as well.  The win was still about good tennis, but the winner was mentally open for the pressure from the crowd to be unique.

To wrap it up in some sort of conclusion; you don’t have to know what is going to happen this year. You can’t.  No one does – and that is perfectly okay. Be calm in your uncertainty. As I said before… you are all questions now and no answers. That can be incredibly scary, but if you squint your eyes and look at it differently it can be incredibly exciting because the possibilities are endless!!!  The answers will come, after TIME and after EFFORT.  They will be different than you expected, but they can also be WAY BETTER than you expected!!!

Ce n’est pas le temps, mais l’effort qui vous permet de rêver grand.

Si vous allez dans n’importe quel gymnase au Canada, vous y trouverez des personnes qui s’entraînent régulièrement.  Vous trouverez même des gens qui s’entraînent deux fois par jour, qui y passent des heures par jour. Ils transpirent, ils  gémissent (les marathoniens et les triathloniens particulièrement sont des fanatiques qui consacrent beaucoup de temps à leur sport).  Ils ont des familles et des emplois; le  sport est seulement une passion et un passe-temps.  Ils y consacrent du TEMPS, beaucoup de temps.  Ce qui  rend unique, c’est l’EFFORT : c’est essentiel.  Le TEMPS seul ne suffit pas, et je sais que vous le savez tous… mais consacrer tout ce TEMPS au sport ne fait pas de vous un martyr de votre sport ou de la cause olympique. Le TEMPS ne vous rend pas spécial; des gens normaux consacrent plus de TEMPS à leur sport que des athlètes à temps plein.  (Ça va.) Le TEMPS ne donne à personne le droit de rêver grand.  C’est l’EFFORT régulier qui donne ce droit. Faire preuve de professionnalisme et de vision dans la manière dont vous consacrez cet EFFORT vous permettra de rêver grand.

Je n’ai jamais pensé, l’espace d’une seconde, que vous ne le saviez pas. Je ne fais que vous le rappeler.  La saison a commencé pour certains, et pour d’autres…. l’attente commence à être difficile!  L’attente pour avoir la réponse à la question : « Est-ce que je vais dans la bonne direction? » Aïe!  (C’est une question normale pour une rameuse qui a passé sa carrière à faire marche arrière!!)  Maintenant, vous n’avez que des questions et si peu de réponses!!!!

Cependant, vous vivez tous une saison comme vous n’en avez jamais fait l’expérience auparavant.

La période PRÉCÉDANT la compétition est toujours plus difficile que la compétition elle-même parce qu’on ne s’entraîne pas pour attendre : on s’entraîne pour aller plus vite, plus haut et pour être plus fort.  On ne s’entraîne pas pour être patient, même si, parfois, on doit l’être! Vous devez continuer à consacrer du TEMPS, et le plus important, vous devez continuer à consentir des EFFORTS, et vous devez être ouverts au CHANGEMENT et à L’INCONNU.

J’ai écouté les astronautes canadiens Julie Payette (récemment revenue de son 2e voyage dans l’espace et  Robert Thirsk (actuellement DANS l’espace) parler de leur préparation. Ils ont plus de 27 simulateurs différents pour les éléments qu’ils expérimentent dans l’espace, mais il est impossible de simuler l’espace sur la terre. Ils doivent apprendre de chaque élément simulé et être ouverts aux différentes possibilités en ce qui concerne le rôle que TOUS ces éléments auront à jouer  dans l’espace; des erreurs peuvent se révéler catastrophiques.  Ce sera pareil pour vous cette année.  La pression de se qualifier pour les Jeux et celle des Jeux olympiques sont impossibles à  simuler. D’où viendra cette pression, comment vous affectera-t-elle, et comment affectera-t-elle votre entraîneur et votre famille? Il n’y a aucun moyen de simuler la différence entre les Jeux olympiques et la Coupe du monde ou les Championnats du monde, et c’est encore plus impossible de simuler ce que sera de concourir à domicile. Vous devez vous engager à l’égard de l’EFFORT de préparation et des CHANGEMENTS inévitables, ainsi que de l’INCONNU.

Un exemple dans le sport…

Le mois dernier, à l’omnium de tennis des États-Unis,  une jeune Américaine, Melanie Oudin (70e), a eu une performance inspirante.  La joueuse de 17 ans a défait  Dementieva (4e),  Petrova (13e) et  Sharapova (29e, déjà classée no 1, mais qui revenait à la compétition après une blessure)  avec des tactiques brillantes et d’extraordinaires frappes de balle.  Avant les quarts de finale, toutes les prédictions allaient dans le sens d’une victoire face à la 9e tête de série, Wozniacki.

Deux choses ont changé avant le match. La première est qu’elles ont dû jouer tous les jours sans pause, sans avoir le temps de récupérer ou même de réfléchir! La deuxième est que Wozniacki s’est préparée pour quelque chose de grand, alors que Oudin s’est seulement préparée pour le prochain match.

Voici ce qu’à dit Wozniacki à propos de sa préparation pour le match.  « En général, je n’aime pas préparer mes matchs trop tôt, ou de penser à eux. Mais aujourd’hui, c’était presque impossible. Chaque fois que je regardais la télé, on ne parlait que du match, alors j’ai pensé : « Oh mon Dieu, c’est vraiment un match important! »

Oudin paraissait complètement dépassée par l’événement et par la foule; elle n’avait pas la confiance et l’assurance qui l’ont menée jusqu’en quart de finale.  Wozniacki a accepté le fait que ce serait un événement important; elle s’est adaptée, s’est préparée en conséquence et a avancé vers les demi-finales et la finale.  La victoire en tennis dépend toujours d’un bon jeu, mais la gagnante a été mentalement préparée au fait de faire face à une pression unique du public.

En conclusion, vous n’avez pas besoin de savoir ce qui arrivera cette année.  Vous ne le pouvez pas.  Personne ne le sait, et c’est bien. Faites face à l’incertitude avec calme. Comme je l’ai déjà dit… vous n’avez que des questions et tellement peu de réponses. C’est effrayant, mais si vous regardez les choses sous un angle différent, vous verrez que c’est très excitant parce que les possibilités sont infinies!!!  Les réponses viendront, après le TEMPS et après l’EFFORT.  Elles seront différentes de ce à quoi vous vous attendiez, mais elles seront BIEN MEILLEURES que ce que vous attendiez!!!

One thought on “It is not the time, it is the effort that allows you to dream big.

  1. Pingback: The value of Grains of Rice and Jelly Beans as little bits of more. | Marnie McBean / The Power of More

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *